Archives

Album photos 2010

décembre    23     la Côte de Repy

                              16      La Salle

                                     9     Chavré

                                          6      repas des baliseurs

                                              les baliseurs sur les sentiers

                                                   4     Téléthon

                                                        2     La Petite Raon

novembre     25    Raon l’Etape

                                 21      Baccarat

                                     18     La Hollande

                                           14       Baccarat

                                                  7        Abreschviller

                                                       4     Badonviller

octobre        31      Bru

                             14      Les Quatres Chemins

                                  10      Dompierre

                                        7     La Trouche

                                               3      l’Ormont

septembre      30     Angomont

                                   26     Dambach

                                       23     Saint Prayel

                                            19         Walbach

                                                12      Saint Dié des Vosges

                                                     10      Dombasle

                                                           9    Raon l’Etape, barbecue dans le jardin de Daniel

                                                                 2    Merviller

séjour à Ronce les Bains

                            29 août

                                     30 août

                                                 31 août

                                                           1er septembre

                                                                           2 septembre

                                                                                                 3 septembre

août                  26    Raon sur Plaine    

                                    19   Le Hanz

                                           8    Saulxures

juillet             27    Pierre Percée

                                    22      Lajus

                                          18     Hahnenbrunnen

                                                 15    Champ de roches

                                                        8   Raon Lès Leau

                                                                1     Le Saulcy

juin                     27      marche gourmande à Vexaincourt 

                                      24    Le Palais 

                                               20   Feldberg avec le Scharzwaldverein

                                                         15    Vanémont

                                                                     13      Gérardmer

                                                                                10   Saint Dié

                                                                                          6    Epinal  

                                                                                                  3    scierie du Machet

mai                 20   Tendon

                               16   Fête de la Voie Verte

                                         13    Tournoi de pétanque au stade du Robin

 

avril                 24   Rosheim

                                23      Parcours du coeur à Raon l’Etape

                                      22      Saint Rémy

                                           15    Vexaincourt                

                                                 11    Parroy

                                                       8    Ménil

                                                            1er   Raon l’Etape

mars             23    La Forge Evrard

                             18    Vexaincourt

                                     14   Lunéville

                                          11   Saint Blaise

                                                     4   La Schlucht

février         25  Saint Dié

                            18     Baccarat

                                     14   raquettes

                                              11   Etival

                                                        7    Assemblée Générale

                                                                4   Denipaire

janvier           28    Circourt

                                    24    raquettes

                                        21   Beaulieu

                                                  11   Raon l’Etape, galette des rois

 

                                                      

                                                            

                                                                     

                                                                              

                                                                                            

                                                                                          

 

 

 

 

 

La bière

 

Chacun se souvient d’avoir souri à la lecture du 8ème album des aventures de nos intrépides ancêtres gaulois, Astérix chez les Bretons, qui découvrent avec horreur la cervoise tiède chez leurs cousins celtes de Grande-Bretagne.lacervoise tiède

La cervoise est l’ancêtre de la bière, une boisson, non houblonnée, obtenue à partir d’orge ou d’autres céréales, de méteil (mélange de seigle et de blé   ) et d’herbes aromatiques. Elle apparait dès le néolithique, dès que les hommes ont récolté des céréales et ont cherché un moyen de les conserver en les cuisant puis en les faisant fermenter dans de l’eau pour obtenir une boisson nourrissante et de bonne conservation. C’est vers le 8ème siècle que le houblon apparaît dans sa fabrication et donne son agréable amertume à cette boisson populaire qui joue aussi un rôle thérapeutique car l’eau bue était souvent non potable. Cette appellation « cervoise » évoque la vigne de Cérès, déesse des moissons qui aurait offert ce breuvage aux hommes. Les Anciens la nommaient « pain liquide » et les élégantes Egyptiennes du temps des Pharaons  prenaient des bains de bière pour conserver leur beauté.

Ce sont les Germains qui donnent à la cervoise un nouveau nom « Bier » qui deviendra « bière »  et ce sont les moines qui sont experts dans le domaine. Charlemagne leur donnera même le monopole de la fabrication de la bière dont la recette de base est inchangée depuis le Moyen-âge : eau pure, malt (orge germée), levure et houblon. Aujourd’hui encore des appellations rappellent ce monopole comme les bières trappistes belges, Chimay, Orval ou Westvleteren ou certaines bières françaises, comme celles de l’Abbaye de Crespin, ou la bière d’Abbaye de Champigneulles.fabrication

Le succès de la bière est mondial depuis le 19ème siècle où l’on a appris à maîtriser la fermentation grâce à la réfrigération et la pasteurisation. On considère toujours aujourd’hui que bue avec modération, la bière a des effets bénéfiques pour le sommeil, le cœur et les reins et préserve de la sénilité ! C’est toujours une boisson très nourrissante : un litre de bière à 5% d’alcool fournit 450 calories. Voilà pourquoi les buveurs de bière se reconnaissent aisément !

C’est à une visite de brasserie artisanale que nous a convié Roger le jeudi 8 septembre.

Alors : Santé !  bocks

 

Jitka

L’asperge

L’asperge est une plante potagère vivace avec une épaisse souche rhizomateuse appelée « griffe ». Originaire des régions tempérées de l’est du bassin méditerranéen, elle pousse à l’état sauvage depuis plus de 2000 ans et était déjà cultivée à l’époque romaine. C’est Marie de Médicis qui, au 15ème S, la ramena d’Italie à la cour de France. Elle était appréciée à la cour et on lui donna le nom de « légume royal ». Pour satisfaire Louis XIV qui en voulait à sa table toute l’année, Jean-Baptiste de la Quintinie, responsable des jardins royaux, la fit cultiver sous serre chaude.asperge

L’asperge est alors considérée aussi comme une plante médicinale en raison de ses propriétés diurétiques et même aphrodisiaque en raison sa forme. Prisées pour cette raison par madame de Pompadour, la maîtresse de Louis XV, les extrémités des asperges sont appelées « pointes d’amour ».

La mise au point de variétés date du 17ème S. et à partir de 1805, l’asperge fait la réputation d’Argenteuil (où elle n’est plus cultivée) puis du Val de Loire, de l’Aquitaine et du Midi de la France.

L’asperge d’Alsace est une asperge blanche introduite à Hoerdt en 1873 par le pasteur Gustave Heyr qui l’avait ramenée d’Algérie. Aujourd’hui, près de 250 producteurs alsaciens récoltent environ 2200 tonnes d’asperges au cours de la saison. La récolte se fait à la main comme vous avez pu le constater lors de la visite de l’aspergerie Maurer à Dorlisheim que nous a organisée Roger ce jeudi 26 mai.asperge2

 

 

 

 

L’asperge a même inspiré les peintres . Ainsi, en 1880, Edouard Manet vendit à Charles Ephruss une toile représentant une botte d’asperges pour la somme de 800 francs. L’acheteur lui ayant envoyé 1000 francs, Manet qui ne voulait pas être en reste peignit un second tableau manetreprésentant une asperge unique qu’il lui envoya avec ce mot : « Il en manquait une à votre botte !». Ce petit tableau de 16,5cm sur 21,5 cm est visible au Musée d’Orsay. La botte, elle, tableau de 46 cm sur 55 cm appartient au Musée de Cologne.

220px-Edouard_Manet_Bunch_of_Asparagus

Bon appétit si vous vous cuisinez les asperges que vous avez achetées chez Maurer !

Jitka

La Saint Valentin

Le club vosgien de Raon l’Etape et de la Porte des Vosges, sous la conduite de Jean-Paul, va participer le 14 février à la marche des Amoureux à Denipaire.

Aujourd’hui, fête essentiellement commerciale, la Saint Valentin est populaire dans de nombreux pays y compris en Chine ou au Japon où ce sont les dames qui offrent des chocolats aux messieurs ! Les chocolatiers, fleuristes, parfumeurs, marchandes de lingerie fine et restaurateurs…réalisent ce jour-là l’une de leurs plus belles recettes de l’année !amoureux de Peynet

Cette coutume anglo-saxonne est née dans la première moitié de XIVème siècle, dans l’aristocratie anglaise : une jeune fille était associée à un jeune homme pendant une journée Ils échangeaient des cadeaux et le jeune homme faisait assaut de galanterie. Le 14 février, date choisie pour ce « Valentinage », correspondait au jour présumé du début des amours des oiseaux tels que grives, merles ou perdrix. Par ailleurs, les oiseaux constituaient des présages appréciés des jeunes filles: le rouge-gorge annonçait un mariage avec un marin, le moineau, un mariage heureux ou le chardonneret une riche union…

La coutume a traversé la Manche au XVème S. et a pris diverses formes selon les provinces mais concernait les célibataires et non les couples : là, les jeunes hommes tiraient au sort le nom d’une belle et l’accrochait à leur manche pendant la semaine de la fête ; ailleurs, les jeunes gens jouaient à cache-cache et les mariages se nouaient dans l’année…

Le prince et poète Charles d’Orléans (1394-1465) a consacré plusieurs poèmes à cette célébration ; voici une strophe traduite en français moderne :

Le beau soleil de la Saint ValentinSaint Valentin

Qui apportait sa chandelle allumée

En peu de temps entra un beau matin

Furtivement dans ma chambre fermée.

 

La véritable origine de la Saint Valentin est à chercher dans l’Antiquité. De la mi-janvier à la mi-février, les Grecs célébraient le mariage sacré de Zeus et Héra. C’était un moment de fêtes et de sacrifices d’animaux. C’est le pape Gélase 1er qui, en 495, récupéra cette fête païenne et l’attribua à trois martyrs du même nom qui seront fêtés le 14 février qui deviendra jour officiel de la saint Valentin par décret papal.

peynet

Tradition perdue à plusieurs reprises, la Saint Valentin est ramenée en France par les GI à la fin de la 2ème guerre mondiale. Elle est réactualisée en 1965 grâce à l’action de l’Union des commerçants de France et de la Loterie nationale sous le patronage des célèbres amoureux de Raymond Peynet et devient la « Fête nationale des Amoureux » qui est particulièrement célébrée à Saint-Valentin, village du Berry, seul village français à porter ce nom, auto-proclamé « village des amoureux » !

Alors, à défaut de randonner dans ce village berrichon si bien nommé, suivez Jean-Paul sur le chemin des Amoureux d’Hurbache le dimanche 15 février !

Jitka

Album photos 2015

Date

Sorties ou évènements de l’année 2015

Guide

  les photos de groupes de l’année 2015
 17 décembre Etival, Pierre d’Appel, roche du Bouc, stand de tir    trace Daniel
 10 décembre Hurbache (salle polyvalente), Turumont, Chêne Pierrot, ancienne voie Romaine, la Vigne, le Pré Henry           trace Michel
 4 décembre  Marche et soirée Téléthon       trace Alain et Roger
 3 décembre  Doncières, le Pré Drouot, château d’eau       trace Odile
 1 décembre  Randonnée raquettes au trois fours          trace Monique
 26 novembre  Saint Remy, Varinchatel, la roche des Fées          trace Serge
 24 novembre Cure thermale à Thermapolis  (la prochaine c’est le 22 mars 2016)
visite virtuelle
Chantal
 22 novembre Sortie et repas de fin d’année à Sainte Barbe      trace Odile
 19 novembre  La Trouche, roche du Pilier, col de Croix Collé, Basse des Meules, soirée beaujolais nouveau à l’ancienne école de la Trouche       trace                      le rituel du Beaujolais nouveau Chantal
 15 novembre  Départ de la salle des fêtes de Denipaire,  Robégoutte, voie romaine, Froide Fontaine         trace Jean-Paul
 12 novembre Au départ des Bordes, le long du lac de Pierre Percée en dessous de son niveau normal        trace Christian
 8 novembre Abreschviller, Wolfsberg, Linnenberg, élevage piscicole, repas « soupe aux pois » à la salle des Fêtes d’Abreschviller        trace Club Vosgien de Sarrebourg Abreschviller
 5 novembre circuit du petit Craincy            trace Daniel
 1er novembre Col de Sainte Marie,  la Haute Broque,  arbre de la Liberté,  sentier des Abris Michel
 29 octobre Etival, la Vigne, le Grand Cheneau, col de Trace, la Belotte, Beaulieu, le Jard            trace Jean-Paul
 22 octobre Entre-Deux-Eaux, le Rhinsompré, Tête de la Behouille, carré militaire de la Behouille, Pierre le Loup, la Rayée          trace Roger
 20 octobre Randonnées « tickets sport » avec les jeunes de Raon l’Etape ClaudeAlain
 15 octobre maison forestière de Cénimont, Haut des Roches, Laie de Moncelle, cabane du Rouquin, carrefour du Bossu     trace Claude
 11 octobre Vorbruck, Kagenfels, Willerhof, Saegmiehlmuettel, Birkenfels, la Bloss, Sainte Odile, porte Koeberlé, Hagelschloss, Dreistein        trace Jean
 8 octobre Croix de Malfosse, monument Sartorio, croix du Pelé, roche Mère Henry, les Quatres Bancs, fontaine Adrienne, chapelle de Malfosse              trace  Jean-Paul
 4 octobre Jussarupt, les Boudières, Laleu Colline, Spiemont, Champdray, le Boulay    trace                                                    cabanes cosy dans les arbres à Champdray Yves ColinClub Vosgien de Gérardmer
 4 octobre marche rose à Raon l’Etape Claude Léonard
 1er octobre Les Voitines, Senones l’abbaye, les Gouttes, la Poterosse, cimetière militaire, maison forestière de la Prelle       trace Yves
 27 septembre Départ de la mairie d’Orbey – Chapelle St Genest – le Blancrupt – les Mérelles – étang du Devin – le Faudé – Roche du Chat Noir      trace Jean-Paul
 24 septembre Départ église de Saint Benoit la Chipotte, tranchée du Haut des Chênes, ancien sapin-hêtre, étang de Faux Rupt, route forestière des Grandes Claires Gouttes      trace Odile
 23 septembre marche du mercredi à Bertichamps, la chapelle Saint Jean, abri forestier Ericka
 20 septembre pied du Hohneck. Le Spitkoepfe, Kastelbergwasen, lac de Fischboedle, lac de Schiessrothried, tour du Petit Hohneck, Le Hohneck      trace Jean-Paul
19 septembre randonnée binationale du Club Vosgien 3eme district avec le Schwarzwaldverein à Dahn  en Allemagne       trace ChantalSchwarzwaldverein
10 septembre col de la roche Saint Martin, roche de l’Enclume, roche d’Anozel, la Pierre Percée, roche du Kiosque, tournoi de pétanque            trace ChantalMichel
 6 septembre le Haut du Tôt, Blancfaing, Moyemont, chemin du Droit de Crémanviller, Chèvre-Roche, cascade la Pissoire      trace Christian
 3 septembre le tour du Climont, source de la Bruche, tour Julius     trace Daniel
 30 août

Les hauts de Saint Blaise la Roche , départ de Saint Blaise la Roche, les Charasses, Stampoumont, Grandrupt, Fonrupt, château de la Roche, Bellefosse

Claude
 27 août Marche le long de la Ravine utilisée autrefois pour le flottage du bois.
Commentaires sur le flottage par Monsieur Petitdemange
     trace       → → →  le flottage du bois à Raon l’Etape
Michel
 23 août Wisembach – la Croix Jardon – vestiges 14/18 sur le parcours – la Croix le Prêtre      trace Yves
 20 août En barque sur l’Ill, en calèche vers Ebersmunster, visite de l’abbatiale saint Maurice à Ebersmunster et du tissage Gander à Muttersholtz     trace de la promenade en barque et en calèche       trace du retour vers Mutterholtz
en vidéo sur You Tube         → → →   navigation sur l’Ill
Roger
 16 août
Orbey, Tannach, le Bâa, calvaire des Grandes Raies, Petit Hohnack, croix de Wihr, Pierre Tremblante, Pierre du Loup
Alain
 13 août
Moussey (mairie), la Vierge, le Calvaire, la Coquin           trace
Yves
 12 août
scéance de marche nordique
– Échauffement musculaire et articulaire 
– Mise en route progressive et marche nordique avec quelques exercices de renforcement musculaire 
– Étirements et récupération 
Christianne
 9 août
la vallée du Ententhal, arrivée au Dabo, à la grotte de la Sainte Vierge et au calvaire. Le rocher des Corbeaux, le Baldur, le grand Ballerstein, le Geisdenfelshen.
club Vosgien Sarrebourg
 6 août Place de la République de Raon l’étape, passerelle de la Meurthe, première sapinière, roche des Corbeaux, roche du Coucou, Tête de Répy et table d’orientation      trace Daniel
 2 août départ du parking avant la ferme du Nouveau Chemin, source de la Bruche, le Climont, ferme de l’Abatteux         trace Daniel
 30 juillet Nompatelize (salle des fêtes), le petit et le grand Jumeau            trace
Daniel
 26 juillet
Départ de l’Etang des Dames au Rudlin – Cascade du Rudlin – montée vers le Gazon du Faing – Col du Louchbach
       trace
Christian
 23 juillet Vexaincourt, fontaine Colas Lorrain, lac de la Maix        trace        Alain
 19 juillet

Gérardmer pépinière des Xettes,  le Crosté, Blanchefontaine, Liezey, Rougimont, la roche Morand          trace

       Odile
 16 juillet Badonviller, les Bordes, bords du lac de Pierre Percée, Pré Barbier     trace      Christian
 12 juillet Autour du Hartmannswillerkopf et découverte du champs de bataille du “Vieil Armand”, de la nécropole nationale, du cimetière des Uhlans, de la croix lumineuse         trace     la bataille du Viel Armand      Alain
 9 juillet Rimbach les Guebwiller, Glashutte, col du Judenhut, Ebeneck, rocher de Waldeck, abbaye de Murbach (visite de l’abbaye et du chemin de croix) Munsteraeckerie        trace      Chantal     Christian
 5 juillet parking du Tanet. Lac Vert, Lac du Forlet (des Truites), Lac Noir, Observatoire Belmont, GR5      trace Jean-Paul
 30 juin sortie scolaire Anglemont club Vosgien
 29 juin sortie scolaire La Neuveville club Vosgien
 27 et 28 juin Week-end mille Etangs « organisateur Daniel »

Circuit des Etangs et du Grammont ,Saut de l’Ognon, circuit de découverte d’ Ecromagny, Notre Dame de Ronchamp « photos Alain PAVOZ »      
trace 
Circuit des Etangs et du Grammont ,Saut de l’Ognon, circuit de découverte d’ Ecromagny, Notre Dame de Ronchamp « photos Alain MATHURIN »     
circuit des Mille Etangs ,départ Beulotte ST Laurent « photos Alain PAVOZ »   trace reconnaissance
 circuit des Mille Etangs ,départ Beulotte ST Laurent « photos Alain MATHURIN »
 Les jolies fleurs « photos Anne-Marie »
  « photos Rolande »
  « photos Sabine »
   Alain     Jean-Paul
 25 juin La Bolle (Cap France), la chaise du Roi, le pas de l’Ane, la roche de la Biche, fontaine de la Solitude         trace Chantal
 13 au 20 juin Séjour à Théoule sur Mer « Lou Castelet »   le massif de l’Estérel
   14 juin la Pointe de l’Aiguille         trace15 juin les Gorges de Malinfernet      trace      16 juin   l’ile Sainte Marguerite    trace   

  17 juin les Suvières     trace

   17 juin excursion à Biot et Valbonne

   18 juin le Pic du Cap Roux      trace

   18 juin excursion à Grasse et Gourdon

   19 juin   excursion/découverte de la ville de Nice

    Jean 

    Pascal  

   Patricia   

Pierre

   Samuel

 18 juin Le Puid, Saint Stail, croix de Pierre, croix du Coucou, les Hauts de Salm, croix de Mission Yves
 14 juin Ammerschwihr, Katzenthal, Niedermorschwihr, les Trois Epis, refuge du Maierhof, le Galtz, Meywihr Annie
 11 juin Col de Mon Repos, route forestière de Gondremer, maison forestière de Gondremer, roche de L’Ours, sentier des Grands Sapins      trace Claude
 7 juin Randonnée dans Strasbourg, parking UGC, parc de la Citadelle, parc de l’Orangerie, parc Contades, cathédrale, place Kléber, Petite France, berges de l’Ill      trace Alain
 4 juin  Frapelle, chapelle sainte Claire, Spitzemberg       trace Daniel
 31 mai  départ du col d’Urbeis, col de la Hingrie, refuge du Club Vosgien de Lièpvre/Rombach, Schlingoutte, les Osières,chemin de la resistance,col d’Urbeis.
   trace
Jean-Claude
 28 mai  Badonviller, monument du 358eme RI, monument Saxon, Thiaville, le Gros Hêtre       trace Christian
 25 mai  départ de Russ, sentier Marcot, Muckenbach, Mullerplatz, fontaine Pence, col de Teufelsloch
   trace
Yves
 21 mai Mirecourt, Mataincourt, visite des musées de la lutherie, de la musique mécanique et de la dentelle          trace     histoire du violon                                   (au musée de la lutherie et au musée de la musique mécanique, les photos des instruments ou des appareils destinées à être diffusées sur internet ne sont pas autorisées) Daniel
 17 mai Randonnée du 3eme district. Les sentiers du Piedmont et de l’Ehn au départ d’Obernai Club Vosgien d’Obernai
 14 mai  23 eme tournoi de pétanque au stade du Robin       quelques photos depuis 2004 Daniel
 10 mai  vallée d’Olima, tour du lac de Bouzey
   trace
Jean-Paul
 7 mai Circuit des Lavoirs au départ de Rambervillers, visite de la Fermette aux escargots à Romont        trace       les mangeurs d’escargots           site internet de la Fermette aux escargots Odile
 3 mai  Circuit du vallon des moulins au départ de Saint Hippolyte      trace        (il n’a pas été possible de faire la randonnée prévue au départ de Sélestat, les sentiers étant inondés) Chantal & Michel
 30 avril  Bionville, rocher de Rambiroche, croix Bodin, roches Ganaux, rocher de l’Aigle           trace Alain
 26 avril   lac de Longemer,roche des Vieux Chevaux,tour du lac de Lispach,montée aux Champis par chemin de Mariron,retour par les Feignes sous Vologne puis lac de Longemer
   trace
Jean-Claude
 23 avril  Ancienne scierie Coichot dans la vallée de Ravine, cote 643, croix du Soldat, Fourneau, patte d’Oie, chemin des Soeurs    trace  Yves
 19 avril  Sortie de l’Interclub entre Bréménil et Val et Chatillon  Club Vosgien de la Vezouze
 16 avril  Raon l’Etape, le massif de Repy, départ du carrefour des Pestiférés, ancienne chapelle des Pestiférés, ancienne carrière Heidi, col de Trace, roche des Corbeaux, Tête de Repy, roche du Renard, cimetière des Allemands, roche du Joli Bois.            trace   Michel
 12 avril  Lépanges, la Haute Verrière, la source du Durbion      trace    Odile
 9 avril  Col d’Anozel, réservoir, Pierre de l’Haitre, col du Climont, roche de Froidefontaine, chemin de la Chêvre        trace     les photos de JFA  Jean-Claude Monique
 8 avril  randonnée du mercredi au bord du lac de Celles sur Plaine  Ericka
 7 avril  balnéothérapie à Thermapolis à Amnéville, la cité de l’eau         visite virtuelle  Chantal
 6 avril  massif de l’Ormont, le Paradis, roche des Fées, roche du Sapin Sec, roche du Chapeau        trace  Alain
 2 avril  Baccarat, circuit des Fontaines (sortie très mouillée et ventée)  Eliane
 29 mars Le Vermont- Saint Stail- Croix de Pierre- Croix du Coucou- les hauts de Salm- Croix de Mission       trace
 Monique
 26 mars Denipaire, camp celtique de la Bure, col de la Crénée         trace      les photos de JFA
 Alain
 22 mars Départ de Raves – Bonipaire- les Censes – le Chapis – forêt de l’ancien camp romain – Combrimont – Bertrimoutier – Raves
 Annie
 19 mars Les hauts de Varangéville, repas au restaurant La Licorne, visite du musée du cinéma et de la photographie à Saint Nicolas de Port        trace         le site internet du musée       les photos de JFA
 Roger & Alain
 17 mars stand de tir , Collet de l’Etang, le haut Ruan, Champis, stand de tir.          trace
 Monique & Jean-Claude
 12 mars Circuit des Pics à Bertrichamps          trace     une marche instructive (article de Marie-José Richard pour l’Echo des Vosges)
 Daniel
 mars Thierry au Vietnam avec le maillot du Club
 8 mars préparation des sandwichs pour le Carnaval par le Club Vosgien de Raon l’Etape
 5 mars Angomont, la Croix Bagué, la Boulouse, Haut de la Haie, Saint Sauveur, le Haut des Fous          trace Christian
 3 mars pont de Blanchemer,lac de Blanchemer,chalet de Machey,tour de la tourbière de Machey,lac de Blanchemer,pont de Blanchemer.
 
        trace
Monique
quelques images des Vosges enneigées réalisées par un photographe talentueux Guy Wurth                        voir son site internet →  www.alsacevosges.fr
 26 février Denipaire, les 7 Hameaux, la Fontenelle, cimetière militaire           trace Michel
 24 février  les trois fours,le Hohneck      trace Jean-Paul
 19 février  Etival stand de tir, Beaulieu, la Belotte, la Rappe, Trieuche, Pajailles       trace Jean-Paul
 17 février  col du calvaire,gazon du Faing       trace Michel
 15 février  marche des amoureux Hurbache       trace     les origines de la Saint Valentin Hurbache
 12 février  La Bourgonce, la Passée du Renard, col de Mon Repos, chapelle de Mon Repos, carrière du Grognon       trace Chantal
 10 février  carrefour route de Prayé,route forestière,la haute Abraye,Etoile 1,cimetière militaire      trace  Jean-Paul
 5 février  MF Cenimont,le petit Paris,le bossu,haut des roches      trace  Michel
 4 février  Marche nordique dans la neige  Jean-Louis
 1er février  Assemblée Générale à la salle des fêtes de Baccarat     l’histoire de Baccarat
 29 janvier  Les environs de Sainte Barbe autour du ruisseau de la Belvitte       trace  Odile
 22 janvier  La Trouche, Chavré, Raon l’Etape, la voie verte, galette des rois à l’ancienne école de La Trouche            trace            les origines de la galette des rois  Jean-Paul
 15 janvier  Hurbache (salle des fêtes), Devant le Champs, Chêne Pierrot, Cadran Bleu, La Vigne            trace  Yves
 8 janvier  Etival, Tarébois, Deyfosse, Biarville, Bourmont          trace  Roger

Saint Nicolas mythe et réalité

Chaque Lorrain connait Saint Nicolas, saint patron de sa province, celui qui a ressuscité les trois petits enfants qui s’en allaient glaner aux champs et qu’un méchant boucher avait transformé Nicolas-Enfantsen chair à pâté dans son saloir. Chacun sait que ce bon Saint Nicolas distribue le 6 décembre des friandises et des joujoux aux enfants sages –et aussi aux marcheurs du club vosgien raonnais ! -accompagné de son fidèle père Fouettard qui agite ses verges sous le nez des garnements !

Mais qui est vraiment saint Nicolas ?

Fils d’Euphémius, un riche, charitable et pieux notable et d’Anne, sœur de l’archevêque Nicolas de Myre, le jeune Nicolas nait entre 250 et 270 après JC à Patara en Lycie, au sud-ouest de l’actuelle Turquie. Très jeune, il perd ses parents fauchés par la peste, est élevé par son oncle l’archevêque et reçoit une excellente éducation. Il est ordonné prêtre et nommé supérieur du couvent de la Sainte Sion. A la mort de son oncle, il est choisi pour lui succéder comme archevêque de Myre. On sait qu’il était présent au concile de Nicée en 325 et qu’il fut un temps emprisonné par l’empereur Licinius .Il meurt le 6 décembre 343 au monastère de la Sainte Sion.

De son vivant déjà, on lui attribuait de nombreux miracles qui contribuèrent à asseoir sa légende. Ainsi, il aurait sauvé de la prostitution trois jeunes filles pauvres en les dotant secrètement, c’est la légende des trois jeunes filles. Il aurait à plusieurs reprises calmé la mer en furie et même ressuscité un mousse tombé du grand mât alors qu’il se rendait en Terre Sainte. Il aurait aussi ressuscité un jeune garçon tombé dans le feu d’où la coutume de l’invoquer lors des accidents par le feu. Il aurait guéri de nombreux malades à Alexandrie et ressuscité trois jeunes écoliers assassinés par un méchant hôtelier qui aurait transformé leurs corps en petit salé et puis trois autres sur le chemin de Nicée, traités avec la même barbarie. Après sa mort, on dit que de sa tête coulait une source d’huile miraculeuse, baume connu dans toute l’Europe au Moyen-âge.

A la fin du 11ème S., les gens de Bari en Sicile, prétendirent détenir son corps, dérobé au monastère de la Sainte Sion pour en assurer la sécurité. En 1018, un croisé, le seigneur de 280px-Saint_Nicolas_de_Port_BW_1Varangéville rapporta chez lui une phalange du saint qu’il déposa dans une chapelle qui deviendra sanctuaire à Port, renommé Saint-Nicolas de Port. Le culte de Saint Nicolas se répandit alors en France, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Sa légende fut complétée par Jacques de Voragine dans « la légende dorée » où l’écrivain racontait en détails tous ses prodiges, ceux rapportés ci-dessus et bien d’autres comme son baptême où, nourrisson, il se tint debout bien droit dans le baptistère ou son refus de téter les jours de jeûne prescrits par l’Eglise, le mercredi et le vendredi.

Le miracle qui est commémoré encore de nos jours est le sauvetage du chevalier Cunon de Réchicourt, prisonnier en Palestine lors de la 6ème croisade. La veille de sa mort, il pria Saint Nicolas et au matin se réveilla encore enchaîné sur les marches de la basilique de Saint- Nicolas de Port. Après ce sauvetage, Cunon de Réchicourt ordonna qu’une procession d’action de grâces fût organisée tous les ans ! Et cela fait 769 ans que cette procession a lieu dans la basilique devant une foule impressionnante ! Une délégation de Réchicourt vient chaque annéeprocession porter la bannière du sire Cunon, l’éclairage se fait aux bougies pour rappeler la grande lumière qui avait accompagné la libération miraculeuse du preux chevalier dont les chaînes –ou ce qu’il en reste –sont portées en procession ainsi que la statue et les reliques de saint Nicolas.

Nicolas est le protecteur de la Lorraine, de la Russie et de nombreuses villes comme Amsterdam ou Fribourg. Il est aussi le patron des écoliers, des bateliers, des pêcheurs, des marins et mariniers, des voyageurs, des pèlerins, des tonneliers et des brasseurs.

Peut-être est-il aussi un peu notre patron, ne  marchons-nous pas en longues processions  chaque jeudi par monts et par vaux à la découverte des paysages vosgiens ?

 

Jitka

Le rituel du Beaujolais nouveau

Le troisième jeudi de novembre se déguste en France et aussi à l’étranger le Beaujolais Beaujolaisnouveaunouveau. Cette fête viticole présente beaucoup d’analogie avec la tradition du vin nouveau en République tchèque, le vin de la St Martin. Partout en Bohême-Moravie, le 11 novembre, à 11 heures précises, on ouvre les premières bouteilles du vin de l’année, sec, léger et fruité. Cette tradition tchèque qui remonte à l’empereur Joseph II symbolisait la fin des récoltes, clôturait l’année agricole et annonçait le début de l’hiver.

Déjà à Rome, les Méditrinalia (de Meditrina fille du dieu de la médecine), fête des vendanges, se foulage du raisin à Romecélébraient le 11 novembre. Au cours de ce rituel, on buvait du vin nouveau mêlé au vin de l’année précédente. Ce mélange entre le moût (jus non fermenté obtenu par pressurage du raisin) et le vin cuit de l’année précédente empêchait qu’il ne s’aigrisse. On procédait à des libations en l’honneur de Jupiter et on buvait pour garder la santé : « Vieux, je bois du vin nouveau, par le vieux vin, je guéris une maladie nouvelle ».

L’engouement pour le Beaujolais nouveau, lui, est très récent. Dans les années 50, il ne se consommait que localement dans la région lyonnaise. En 1975, il est lancé à Paris et ses parrain et marraine sont Georges Brassens et Mireille Mathieu. C’est la consécration et le Beaujolais nouveau inonde le monde entier ! En 1998, on roule des tonneaux de Beaujolais nouveau sur la Grande Muraille de Chine ! En 1999, des ours dressés poussent des tonneaux sur la Place Rouge !

Les plus gros consommateurs sont les Japonais qui en ont bu près de 8 millions de bouteilles tokyo 2014l’an dernier, viennent ensuite les USA avec 2 millions de bouteilles et l’Allemagne avec 800 000 bouteilles. Les Japonais ont en outre le privilège d’être les premiers au monde à boire le premier verre en raison du décalage horaire. En effet, le Beaujolais nouveau qui est très jeune, fermenté seulement pendant quelques semaines et qui ne se conserve que 6 mois ne se commercialise qu’à partir du troisième jeudi de novembre et les premiers tonneaux de la cuvée 2016 seront percés à minuit le mercredi 18 à Beaujeu, capitale du Beaujolais. Ce sera le signal de la dégustation dans le monde entier !

Les randonneurs du Club vosgien ont participé cette année à ce rituel grâce à Chantal qui les a conviés à une dégustation le jeudi 17 novembre à l’issue de la randonnée.

A votre santé !A person serves 2013 "Beaujolais Nouveau" wine, on November 21, 2013 in Paris. From the heart of France to the foothills of Mount Fuji and the streets of Washington DC, wine-themed fun was the order of the day Thursday as a new vintage of Beaujolais Nouveau was uncorked. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Jitka

le flottage du bois à Raon l’étape

Du Moyen-âge au 19ème siècle, le flottage a été le moyen de transport le moins onéreux pour le bois coupé dans les forêts vosgiennes. Les grumes ou les bûches descendent les cours d’eau de pertuis en pertuis entraînées par le courant. A destination, le bois est arrêté par un barrage 2-Vanne sur la Ravinedressé à travers la rivière ou par un câble tendu en travers du cours d’eau .Les ruisseaux, la Ravines, le Grand Bras, la Goutte de la Maix, le ruisseau de Champenay… et de Gradfontaine et les rivières ,le Rabodeau ,la Bruche ,la Plaine …sont aménagés .Ils portent encore aujourd’hui la trace des vannes, pertuis, retenues ,canaux…1-Moyenmoutier plan incliné et vanne sur la Ravines

 

 

Deux techniques de flottage sont utilisées : le flottage à bûches perdues (ou boulage, boulée, bolovage ou bolloyement) et le flottage en train. Malgré ses pertes significatives, le flottage à bûches perdues est utilisé dans les Vosges pour alimenter les usines, grosses consommatrices de bois comme les cristalleries de Baccarat, les faïenceries de Saint-Clément ou les salines de Rosières. La technique consiste à accumuler en tas au bord du cours d’eau le bois scié en bûches d’un mètre, le moment venu, le bois est jeté à l’eau et suit le courant de pertuis en pertuis jusqu’au port. Ainsi, à Baccarat, il est arrêté par les grilles aménagées par l’entreprise.

3-carte postale ancienne les oualous à La Neuveville

L’autre technique est le flottage en train qui concerne le bois de charpente et de construction et se fait sur un cours d’eau large et peu tumultueux ou très bien aménagé comme la Ravines sur laquelle les pertuis en bon état sont encore visibles tous les 400 mètres. Les troncs sont reliés entre eux pour former des radeaux gouvernables qui forment un train de 60 à 75 mètres conduit par trois hommes appelés flotteurs ou voileurs. A Raon l’étape, port de transit pour les flottes légères qui viennent de la montagne par la Plaine ou le Rabodeau, on compte en 1864 environ 350 voileurs ou » oualous ». Les voileurs raonnais ont le monopole du flottage dans tout le bassin de la Meurthe. C’est un métier familial, très dangereux. En effet, le voileur doit trouver son équilibre sur des troncs à la trajectoire incertaine. A l’aide d’une longue perche appelée « cheval », l’homme de tête conduit le train; les deux autres, munis de gaffes appelées « fouets », guident l’ensemble du train depuis la rive ou du train lui-même. Entrés dans le métier à 14 ans, les voileurs sont souvent invalides à 20 ans. Leur voyage les conduit jusqu’à Saint-Nicolas de Port (Saint Nicolas est d’ailleurs leur saint patron), Nancy, Metz voire Coblence par la Moselle et le Rhin. Le trajet de retour de 350 km se fait le plus souvent à pied. Le dernier train formé sur le canal de Châtelles a été lancé en février 1905.

La mairie de Raon l’étape expose dans son salon d’honneur une collection de 12 tableaux témoins de la vie d’autrefois et notamment de l’exploitation forestière et du flottage qui ont fait la prospérité de la ville au 18ème siècle (ci dessous un de ces tableaux)4-tableau visible à la mairie de Raon

Vous avez pu suivre le cours de la Ravines lors de la randonnée organisée le jeudi 27 août par Michel et profiter des explications fournies par un spécialiste du flottage Monsieur Petitdemange.

Une lecture possible : La péniche de Saint-Nicolas de Michel Caffier auteur régionaliste qui raconte les débuts de la batellerie fluviale en Lorraine sous le second Empire.

Jitka

 

Le violon

roi des instruments de musique à cordes frottées

Jusqu’au 10ème siècle, les instruments du type de la lyre sont à cordes pincées et non frottées par un archet. Le premier instrument à cordes frottées, le rebec (photo 1), 1-rebecapparait dans le monde arabo-musulman. Toujours employé dans la musique classique arabe, il est considéré comme l’ancêtre de la vielle, elle-même ancêtre de la viole (ou ‘’viola da braccio’’ ou viole de bras, réservée à la musique sacrée) et de la viole de gambe (‘’viola di gamba’’ 2-joueur de viole de gambeutilisée pour la musique profane, la musique à danser) (photo 2), apparentée au violoncelle.

Au début du 16ème siècle, nait le violon comme en témoignent, en peinture ou sur des vitraux, des anges musiciens jouant du violon ou du violoncelle (photo 3). 3-ange violonisteLe premier instrument répertorié sort en 1564 de l’atelier d’un luthier de Crémone, Andréa Amati qui donne sa forme quasi définitive au violon. Catherine de Médicis reine de France, lui en commande vingt-quatre en 1560. C’est la consécration d’Amati et du violon propulsé dans les instruments royaux mais instrument à danser.

Les héritiers d’Amati se nomment Stainer, luthier près d’Innsbruck, Guarnieri, Ruggieri et Stradivari à Crémone qui, cent ans plus tard, apporte à l’instrument quelques changements de forme et des améliorations très fines dans les sonorités. Stradivari ou Stradivarius fabriquera près de mille violons dont il reste aujourd’hui près de six cents. 4-Portrait de Stradivari et un de ses violonsCes violons sont les meilleurs jamais réalisés et leurs secrets de fabrication n’ont jamais été percés. Leur valeur est fabuleuse : ainsi le ‘’Lady Blunt’’ fabriqué en 1721 est estimé à 26 millions de dollars (photo 4). A partir du 17ème siècle, le violon devient le roi des instruments de l’orchestre et de grands compositeurs écrivent pour lui tels Lully, J.S Bach ou Mozart et des violonistes contemporains sont mondialement connus comme le Russe Isaac Stern ou l’Américain Yéhudi Menuhin (photo 5). 5-Yehudi Menuhin

A Mirecourt, il existe une tradition de fabrication d’instruments à cordes et d’archets depuis trois siècles . Aujourd’hui encore 9 ateliers sont en activité et la ville est réputée pour être l’un des trois centres mondiaux de formation à la lutherie (avec Mittelbach et Crémone). Le musée a été créé en 1973 à l’initiative du groupement des luthiers et présente plus de 300 objets et instruments réalisés par les luthiers et les archetiers de Mirecourt . Si vous avez accompagné Daniel et Roger à la sortie ‘’randonnée et culture’’ du jeudi 21 mai vous avez vu notamment un impressionnant violoncelle de 7,44 de hauteur et appris tous les secrets de fabrication des violons !

Jitka

Avril et ses coutumes

les œufs de Pâques et les poissons d’avril

Avril, c’est le mois de Pâques et des œufs en chocolat et il n’est pas un jeudi de randonnée sans dégustation à la pause. Les marcheurs du Club vosgien de Raon l’Etape et de la Porte des Vosges se régalent encore une fois !oeuf-faberge2

 

En France la tradition veut que ce soient les cloches qui, au retour de Rome, apportent des œufs qui sont dispersés dans le jardin le matin de Pâques à la grande joie des petits et des grands. En Allemagne, c’est le rôle du lapin blanc de Pâques, c’est un lièvre aux USA et bien sûr, un coucou en Suisse qui gâtent les enfants.

Les œufs sont en chocolat souvent mais peuvent être des œufs durs colorés et peints dans les pays de l’Est ou en Italie où, bénis à la messe de Pâques, ils sont placés dans des coupes au centre de la table du déjeuner pascal.

oeuf-faberge5Cette coutume existait bien avant l’ère chrétienne. L’œuf symbolisait la vie et la renaissance dans de nombreuses civilisations antiques. Ainsi, les Egyptiens et les Perses offraient des œufs teints pour symboliser le renouveau printanier. Des œufs ont été trouvés dans des tombes anglo-saxonnes très anciennes.

Vers le 4ème siècle, la tradition s’établit en Europe. Il est alors interdit de manger des œufs pendant le carême, les œufs s’accumulent et il devient de tradition d’en offrir le surplus après l’avoir teint en rouge. A partir de la Renaissance, des œufs de céramique peinte, de bois sculpté… contenant des surprises font leur apparition chez les nobles. On sait que Louis XIV a offert à sa maîtresse, Madame du Barry, un œuf énorme contenant une précieuse statuette de Cupidon. Il faisait aussi enduire d’or fin des œufs qu’il offrait aux courtisans.

Plus près de nous, en 1885, Fabergé, orfèvre du dernier Tsar de Russie, a inventé une merveille sophistiquée pour la tsarine. Le fameux « œuf de Fabergé » était né. (Photos 1 et 2) On estime que 56 joyaux ont été réalisés entre 1885 et 1916 .Seuls quelques-uns subsistent (10 au Kremlin, 2 à Londres). La dernière vente publique remonte à 1994, le « Winter Egg » a été vendu 3,5 millions de livres !

Plus modestes mais chefs-d’œuvre de finesse et de créativité, les fragiles coquilles peintes dans220px-Ukrainskie_pisanki les pays de l’Est ravissent les collectionneurs. (Photo 3)

En avril, il ne faut pas oublier non plus le fameux « poisson d’avril ».
C’est en 1564, que le roi Charles IX décide que l’année ne commencera plus le 1 er avril (en fait le 25 mars selon le calendrier Julien) mais le 1er janvier ce qui entraîne le décalage des cadeaux et des étrennes et sème la pagaille. Pour se moquer, on offre des cadeaux pour rire et l’on fait des blagues le 1er avril.

Origine-du-Poisson-d-Avril_logo_itemMais pourquoi le poisson ? A cette époque les cadeaux étaient surtout alimentaires, c’était le carême pendant lequel le poisson remplaçait la viande. On offrait donc du poisson qui devient du faux poisson au moment des blagues. En France, au début du 20ème siècle, on envoyait des cartes postales richement décorées de poissons.

Cette coutume est très répandue dans de nombreux pays et fait le bonheur des médias qui se livrent à une surenchère de canulars. En voici quelques exemples. En 2008, une chaîne locale « Alsace-le pays » montre un reportage sur le foie gras de cigognes ! En 2009, France 2 présente un reportage à propos des éoliennes qui ralentissent la rotation de la terre ! En 2013, MSN(internet) annonce le rachat de la Tour Eiffel par le Qatar !poisson

Alors, amis randonneurs à votre tour d’imaginer un beau canular !

Jitka

L1050083 (1)

 

 

  le 1er avril 2013 Yves nous guidait avec un poisson sur le sac (poisson pilote?)L1050084 (1)