Le violon

roi des instruments de musique à cordes frottées

Jusqu’au 10ème siècle, les instruments du type de la lyre sont à cordes pincées et non frottées par un archet. Le premier instrument à cordes frottées, le rebec (photo 1), 1-rebecapparait dans le monde arabo-musulman. Toujours employé dans la musique classique arabe, il est considéré comme l’ancêtre de la vielle, elle-même ancêtre de la viole (ou ‘’viola da braccio’’ ou viole de bras, réservée à la musique sacrée) et de la viole de gambe (‘’viola di gamba’’ 2-joueur de viole de gambeutilisée pour la musique profane, la musique à danser) (photo 2), apparentée au violoncelle.

Au début du 16ème siècle, nait le violon comme en témoignent, en peinture ou sur des vitraux, des anges musiciens jouant du violon ou du violoncelle (photo 3). 3-ange violonisteLe premier instrument répertorié sort en 1564 de l’atelier d’un luthier de Crémone, Andréa Amati qui donne sa forme quasi définitive au violon. Catherine de Médicis reine de France, lui en commande vingt-quatre en 1560. C’est la consécration d’Amati et du violon propulsé dans les instruments royaux mais instrument à danser.

Les héritiers d’Amati se nomment Stainer, luthier près d’Innsbruck, Guarnieri, Ruggieri et Stradivari à Crémone qui, cent ans plus tard, apporte à l’instrument quelques changements de forme et des améliorations très fines dans les sonorités. Stradivari ou Stradivarius fabriquera près de mille violons dont il reste aujourd’hui près de six cents. 4-Portrait de Stradivari et un de ses violonsCes violons sont les meilleurs jamais réalisés et leurs secrets de fabrication n’ont jamais été percés. Leur valeur est fabuleuse : ainsi le ‘’Lady Blunt’’ fabriqué en 1721 est estimé à 26 millions de dollars (photo 4). A partir du 17ème siècle, le violon devient le roi des instruments de l’orchestre et de grands compositeurs écrivent pour lui tels Lully, J.S Bach ou Mozart et des violonistes contemporains sont mondialement connus comme le Russe Isaac Stern ou l’Américain Yéhudi Menuhin (photo 5). 5-Yehudi Menuhin

A Mirecourt, il existe une tradition de fabrication d’instruments à cordes et d’archets depuis trois siècles . Aujourd’hui encore 9 ateliers sont en activité et la ville est réputée pour être l’un des trois centres mondiaux de formation à la lutherie (avec Mittelbach et Crémone). Le musée a été créé en 1973 à l’initiative du groupement des luthiers et présente plus de 300 objets et instruments réalisés par les luthiers et les archetiers de Mirecourt . Si vous avez accompagné Daniel et Roger à la sortie ‘’randonnée et culture’’ du jeudi 21 mai vous avez vu notamment un impressionnant violoncelle de 7,44 de hauteur et appris tous les secrets de fabrication des violons !

Jitka

Une réflexion au sujet de « Le violon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.