La galette des rois

La Galette des Rois
S’il est un rendez-vous attendu de tous au Club vosgien de Raon l’Etape, c’est celui de la traditionnelle galette des Rois qui rassemble de nombreux convives, y compris les anciens, un jeudi de janvier, après la randonnée. Cette année, c’était le jeudi 26 janvier à la salle Beauregard de Raon l’Etape.
Mais connaissez-vous l’origine de cette tradition ?8145010-les-trois-sages-m-n-sur-leurs-chameaux-suivant-la-star-de-bethleem-a-travers-le-desert-aucune-transp
On associe généralement la galette des rois aux rois mages, Balthazar, Melchior et Gaspard que l’on célèbre le 6 janvier, jour de l’Epiphanie. C’est une fête chrétienne importante qui est fériée dans certains pays comme l’Allemagne. Le terme Epiphanie vient du grec apparition et fait référence aux manifestations diverses qui soulignent la venue du Christ en ce monde et l’hommage des rois mages qui, selon la légende, ont offert de la myrrhe, de l’or et de l’encens à l’enfant Jésus est considéré comme une de ces manifestations.
En fait, les origines de cette fête sont diverses. On peut citer d’abord une origine antique grecque: les fêtes de Dionysos, dieu de la vigne et du vin qui se célébraient après le solstice d’hiver, soit début janvier. Puis une origine romaine, les Saturnales, fêtes en l’honneur de Saturne, dieu associé à l’agriculture et aux semences qui « se réveillent » aussi après le solstice d’hiver (le 6 janvier prenait fin le cycle du solstice commencé le 22 décembre, c’est le moment où les jours rallongent sensiblement) .Ces deux célébrations donnaient lieu à de riches agapes voire à bien des excès. L’Église « a récupéré » ces deux fêtes païennes du renouveau et leur a substitué l’Epiphanie. On dit aussi que sous l’Ancien Régime, début janvier se payait la redevance au seigneur et la coutume voulait que lui soit aussi offerte une galette appelée « gâteau des rois ».220px-Sant'Apollinare_Nuovo_00
Les premières galettes sont citées dans des écrits du 13ème siècle. On partageait ces brioches en autant de parts que de convives plus une, la part du pauvre. On tirait même les Rois à la cour de Louis XIV et la dame élue devenait reine d’un jour.
La fève remonte aussi aux Romains qui, lors des Saturnales, tiraient un jeton noir ou blanc caché dans un gâteau et qui désignait le roi du jour. Ainsi, le soldat devenait chef ou l’esclave maître pour un jour
La fève d’abord végétale devient une fève en porcelaine au 18ème siècle et représente alors souvent l’enfant Jésus. Pendant la période révolutionnaire, c’est un bonnet phrygien!. Aujourd’hui, la fève obéit à des modes et est même un objet de collection qui a son musée à Blain (Loire Atlantique) où sont exposées des milliers de pièces.
Alors vive les reines 2017 du Club vosgien (cette année, les rois n’ont pas trouvé la fève).
Et si vous connaissez une bonne recette de galette, n’hésitez pas à l’envoyer à notre webmaster Claude qui se fera un plaisir de la publier dans notre rubrique « recettes » .
Jitka

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.